Il apparaît que l'histoire revêt une grande importance pour les héritiers de la Gaule.

Il s’agit pour eux à la fois de se connecter à leurs origines et de mieux cerner le monde actuel. D'innombrables sites internet sont dédiés à l'histoire. Les internautes peuvent jouer à des quizz ou trouver des informations sur une période particulière.

De multiples rubriques, et parmi elles plusieurs consacrées aux dernières nouvelles des thématiques de l'art et de l'histoire se découvrent sur le site 18juin1940.fr. Charlemagne et Louis XIV, parmi beaucoup d'autres personnages célèbres vous attendent sur le site web de 18juin1940. Ce qui a été appris dans les livres d'école n'est pas la seule manière de découvrir l'histoire. L'architecture et les arts rendent l'histoire encore bien réelle. Si l'Etat français a classé cent monuments nationaux, tels que le château d'Angers ou les sites préhistoriques du Périgord, le patrimoine culturel se dévoile aussi jusque dans les plus petits villages. Il y a quelques années, nos grands-parents pouvaient nous raconter des événements majeurs du début du vingtième siècle. Ces personnes s'en vont peu à peu, mais leurs mots et leurs écrits sont encore là. La possibilité nous est aujourd'hui donnée de digitaliser des documents et ainsi de les rendre plus facilement visibles. Et là encore, le net joue un rôle essentiel. Château de Versailles ou cathédrale de Reims : quelle va être votre destination du jour ? Grâce à une technologie innovante, la visite à 360°, chacun peut à présent se balader à travers la grande histoire depuis son fauteuil.


Cette ardeur est toujours bien vivace. En témoignent le succès d’opérations telles que les Journées européennes du patrimoine, celui d’émissions télévisées comme "L'Ombre d'un doute" et en général les fréquentations incroyables enregistrées par les musées.

Le saviez-vous ? Un peu plus de la moitié des Français découvre un monument chaque année alors qu'un tiers visite un musée.

De fait, plus de 80 % des habitants de l'Hexagone demeurent réellement attachés au passé.